Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


03/05/2006

Le dernier roman d'André Gardies

LE MONDE DE JULIETTE






par André Gardies




En dépit d’une mémoire qui défaille, qui oublie, qui mélange les dates, les noms, les événements et les périodes, Juliette tente de revivre sa vie, avec ses peines, ses douleurs secrètes, mais aussi ses joies et ses bonheurs, gagnés souvent sur l’hostilité du monde.
Au début du siècle dernier, comme beaucoup de jeunes filles pauvres, elle a dû quitter sa Cévenne lozérienne, chassée par la misère et les terres ingrates. Elle est descendue vers les villes de la plaine, afin d’y être « placée ». Aujourd’hui c’est une vieille dame qui vit ses derniers jours au rythme lent de la maison de retraite qui l’accueille. Chaque jour qui passe, malgré les forces qui déclinent et la mémoire qui s’use, est un jour de plus gagné sur l’échéance ultime. C’est la vie, encore un peu.
Une leçon de courage ? Non, Juliette est trop modeste pour cela. Elle a simplement le courage des gens simples qui ont appris à vivre en se frottant aux réalités du monde, qui ont grandi dans et avec l’adversité. Peut-être aussi qu’elle a fini par apprendre cette vérité banale et pourtant difficile que la vie est un roman, dès lors que c’est le romanesque qui donne son sens et son prix à la vie.
Dans une alternance régulière et systématique, deux voix différentes organisent et font progresser ce récit ; celui, anonyme, d’un observateur attentif aux moindres gestes de la vieille dame, celui plus débridé, entraînant, chargé d’émotions de Juliette elle-même, lorsqu’elle rappelle ses souvenirs autour d’elle. N’est-ce pas tout le mystère de l’âge, ce contraste entre l’extrême fragilité du vieux corps usé et la richesse intérieure des émotions et sensations passées ?
Un roman fait de pudeur, de joies et de peines, écrit dans une langue qui sonne juste. Bref, un roman à lire dans le silence de l’écoute. Du bonheur à gagner.

André Gardies signe là, après Derrière les ponts (éd. Climats) et Les Années de cendres (éd. De Paris/Max Chaleil) son troisième roman. Il est par ailleurs l’auteur d’une douzaine d’ouvrages consacrés au cinéma et à l’analyse de l’image, notamment Le récit filmique (éd. Hachette), L’espace au cinéma (éd. Méridiens/Klincksieck), Décrire à l’écran (éd. Nota Bene/ Klincksieck), Le cinéma de Robbe-Grillet (éd. Albatros), Cinéma d’Afrique noire francophone (éd. L’Harmattan), ainsi que le co-auteur du CD Rom Le cinéma des Lumière (CAPA prod.) qui a obtenu le prix Roberval en 1997.

Écrire un commentaire